languages
Dear visitor; Welcome.
Linguistic Studies:
is particularly intended to be of use for students and teachers at all levels as well for members of the general public who wish to get Academic resources for the study of Foreign Languages .
---------------------------------------------------------
Registration will not take more than one minute,
GO ON!

languages

academic resources for the study of foreign languages
 
HomeRegisterLog in

Share | 
 

 LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES ET LES SIGNE DE PONCTUATION

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
langues
Admin
Admin
avatar


PostSubject: LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES ET LES SIGNE DE PONCTUATION   Thu 1 Apr - 15:44

LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES ET LES SIGNE DE PONCTUATION

A) LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES
Pour préciser le son que certaines lettres représentent, pour compléter l’orthographe des mots ou pour éviter des confusions, des signes orthographiques (point, accents, tréma, cédille, apostrophe ; ) sont employés.

1) Le point :
Signe à mettre toujours sur le « i » et le « j »

2) Les accents
a) L’accent aigu : il se met généralement sur le « é » fermé et à la fin des participes passés des verbes du premier groupe. Ex : blé, qualité, chanté, travaillé …
b) L’accent grave : il se place généralement :
 Sur le « è » ouvert et précède une syllabe finale avec un «e » muet. Ex : père, liège, collège…
 Sur « è » ouvert devant un « s » final. Ex : procès, succès, congrès, progrès…
 Sur le « à » dans deçà, déjà, voilà, holà…
 Sur le « à » et le « ù » pour distinguer a et à ; la et là ; ou et où
c) L’accent circonflexe : il se met sur a, e, i, o, u. et indique ;
 La contraction de deux voyelles de l’ancienne orthographe. Ex : bâtir pou (bastir), âge pour (aage ou eage), dû pour (deu)
 La disparition d’un « s ». Ex : hôpital pour (hospital), fête pour feste, fenêtre pour fenestre…
 Un son allongé. Ex : ôter, chêne, frêle...
Il se met aussi/
 Sur quelques participes passés au masculin singulier. Ex : devoir → dû →dus→ dues ; mouvoir → mû →mus →mues ; croître →crû →crus →crues
 Sur les pronoms possessifs « le nôtre, les nôtres » et « le vôtre, les vôtres »
 Sur le « a » du suffixe péjoratif « âtre ». ex : noirâtre, folâtre…
 Sur le « i » du radical des verbes en « aître » « oître »quand il est suivi d’un « t ». ex : paraît, naîtra,
 Aux deux personnes du pluriel (nous, vous) au passé simple de l’indicatif. Ex : nous chantâmes, vous chantâtes ; nous fûmes, vous fûtes…
 à certains mots selon le sens qu’ils ont.
Ex :
• acre = surface et âcre = piquant.
• Bailler = donner et bâiller = ouvrir la bouche.
• Boite = verbe boiter et boîte = objet
• Côlon = partie de l’intestin et colon =habitant d’une colonie.
• Cote = valeur et côte = rivage ou os
• Dû =participe passé du verbe devoir et du = article indéfini.
• Forêt = terrain boisé et foret = mèche d’acier.
• Mur =ouvrage de maçonnerie et mûr = arrivé à terme.
• Sur = préposition et sûr = infaillible.
• Tache =marque salissante et tâche = travail, ouvrage
• Tète = verbe téter et tête =partie supérieure du corps
Le tréma : il se met sur le « e », le « i » et le « u » pour séparer la prononciation de deux voyelles ou à la fin des adjectifs féminin en « gu »
Ex :
1) haïr, aïeul, laïque, naïf, canoë, ciguë, capharnaüm….
2) Aiguë, exiguë, contiguë…

B) LES SIGNES DE PONCTUATION :
Les signes de ponctuation sont : le point ( . ) , la virgule ( , ) , le point virgule ( ; ), le point d’interrogation ( ? ) , le point d’exclamation ( !) , les points de suspension ( … ) , les deux points ( : ), les parenthèses ( ), les crochets [ ], les guillemets « », le tiret (-). Ces signes servent à préserver la clarté de la phrase, à indiquer les pauses mais aussi à indiquer certaines modifications mélodiques.

1) Le point :
Il se place :
• A la fin d’une phrase déclarative (affirmative ou négative).
Ex : les élèves saluent le professeur avant d’entrer en classe.
• Après un numéro d’un titre de chapitre.
Ex : 1. étude du corps humain ; A. le cœur.
• Après le numéro d’une note.
Ex : se référer à l’article sur l’économie de marcher paru dans le quotidien « EL WATAN »du 26 12 2004.
• A la place des lettres supprimées dans une abréviation.
Ex : av. J.C. pour (avant Jésus- christ.) ; S.M. pour (Sa Majesté) ; Etc. pour (et cætera)
• Dans une date écrite en chiffres.
• Ex : le 03.12.2005.

2) La virgule
Elle indique un arrêt moins prononcé que le point. Elle permet de :
• Séparer des éléments de même nature dans une phrase.
Ex : mon voisin avait un veau, une vache, un mouton et un cheval.
• Deux propositions.
Ex : le jour se lève, nous levons le camp.

3) le point virgule :
C’est un signe dont la valeur séparative se situe entre le point et la virgule. Ex : À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, et laisse tomber sa proie.
Jean de La Fontaine, Fables
• le point virgule s’emploie à la fin des alinéas d’une énumération.
Ex : toucheront cette prime :
- les orphelins ;
- les enfants de chômeurs ;
- les enfants dont le salaire du père ne dépasse pas les 8000 D.A.

4) le point d’exclamation :
Il se met après : une interjection.
Ex : hé bien ! Aïe !
• une phrase exclamative.
Ex : quel bonheur !
5) le point d’interrogation :
Il se met à la fin d’une phrase interrogative.
Ex : que veulent ces gens ?
• mis entre parenthèses, le point d’interrogation exprime un doute.
Ex : Pythagore, philosophe et mathématicien grec VI s. av. J.C. ( ?)

6) les deux points :
On les place pour annoncer :
• une citation.
Ex : Arthur Rimbaud a dit : « on n’est pas sérieux quand on a 17 ans. »
• une énumération.
Ex : dans notre jardin, il y plusieurs sortes d’arbres : des pommiers, des amandiers, des figuiers, et mêmes des cerisiers.
• Une explication.
Ex : ne lui en voulez pas: il est étourdi.

7) Les guillemets.
On les utilise pour :
• Rapporter des paroles.
Ex : une femme d’un balcon criait : « sauvez mon enfant ! »
• Pour isoler un titre d’œuvre, un nom de véhicule, un titre de journal, une expression étrangère.
Ex : -le car ferry « EL HOGGAR »quitte le port d’Alger.
-Suite à votre annonce parue dans le journal « la vie en plein air », je vous envoie ma demande de participation.
-Lisez « Le Temps Perdu » de Proust et vous verrez plus clair concernant votre exposé.
- Sachez que vous êtes entrain de manger de « la zalabia ».
Remarques :
Si le passage entre guillemets exige un signe de ponctuation, celui-ci se placera avant les guillemets fermant.
• Ex : le directeur me demanda : « que fais-tu ici ? » je répondis : « j’attends mon père. »
Autrement, le signe de ponctuation se met après les guillemets fermant.
• Ex : le pauvre monsieur se prend pour un « artiste » !

8 ) Les parenthèses.
Elles permettent de s’écarter du sujet pour mieux le préciser.
Ex : notre ami viendra à la réception (nous en sommes sûrs) mais ne dîneras pas avec nous.

9) Les Points de suspension.
• Ils indiquent une suspension dans quelque chose qui devrait continuer.
Ex : je voulais venir te voir mais…
• ils remplacent la fin d’un nom dont on ne donne que l’initiale.
Ex : le juge a placé sous mandat de dépôt madame S…
• les points de suspension sont précédés et suivis d’un blanc lorsqu’ils remplacent un nom qu’on veut taire.
Ex : madame … a participé au crime.
• Ils sont mis entre crochets pour remplacer un passage supprimé.
• Ex : « Et dés que j’eus reconnu le goût du morceau de madeleine trempé dans le tilleul que me donnait ma tante […] aussitôt la vielle maison grise sur la rue où était sa chambre vint comme un décor de théâtre s’appliquer au petit pavillon donnant sur le jardin.
(Marcel Proust, Du coté de chez swann.)
10) le souligné.
Il sert, comme les guillemets, à attirer l’attention.
Ex : lisez l’Intelligent et vous saurez tout ce qui se passe en Afrique.

11) Le tiret
On l’utilise pour annoncer un nouvel interlocuteur dans un dialogue.
Ex : - Tu as pu avoir Salim au téléphone ?
- Oui.
- Viens-t-il avec nous au stade ?
- Il m’a dit qu’il avait un travail à terminer.

12) L’accolade
Elle sert à introduire une énumération. Ex :
Pommes
Oranges
Bananes
Fruits Figues
Cerises
Raisins
Remarques : la pointe de l’accolade doit toujours être dirigée vers le terme générique.
TOPIC : LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES ET LES SIGNE DE PONCTUATION  SOURCE : Linguistic Studies ** http://languages.forumactif.org/
Signature : langues

Signature:
[You must be registered and logged in to see this image.]
Back to top Go down
http://languages.forumactif.org
 

LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES ET LES SIGNE DE PONCTUATION

View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
languages :: Français :: Grammaire-
Jump to: