languages
Dear visitor; Welcome.
Linguistic Studies:
is particularly intended to be of use for students and teachers at all levels as well for members of the general public who wish to get Academic resources for the study of Foreign Languages .
---------------------------------------------------------
Registration will not take more than one minute,
GO ON!

languages

academic resources for the study of foreign languages
 
HomeRegisterLog in

Share | 
 

 MACBETH

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
langues
Admin
Admin
avatar


PostSubject: MACBETH   Thu 10 Mar - 21:55

MACBETH



(La scène a lieu sur un champ de bataille)
MACBETH: Pourquoi devrais-je faire comme ces sots de Romains
Et mourir empalé sur mon propre glaive?
Tant que je vois de ces gens, que je les pourfende!
Les plaies leur vont mieux qu'à moi.
Entre Macduff.
MACDUFF: Retourne-toi, chien d'enfer!
MACBETH:Parmi eux tous je t'avais évité.
Retire-toi! Mon âme
Est déjà trop gluante de ton sang.
MACDUFF:Je n'ai rien à te dire.
Ma parole, c'est mon épée, brute plus sanglante
Qu'aucun mot ne peut l'exprimer.
MACBETH:Tu perds ta peine!
Aussi facilement pourrais-tu marquer
De ton glaive tranchant l'air impalpable
Qu'égratigner ma peau. Laisse donc choir
Ton épée sur des casques plus vulnérables,
Moi, je vis sous un charme, et ne céderai
A quiconque est né de la femme.
MACDUFF:Désespères-en, de ton charme!
Et qu'il t'apprenne cela, le Mauvais Ange
Dont tu fus le valet: Macduff
Fut extrait du sein maternel avant le terme.
MACBETH: Maudite soit la langue qui me l'annonce!
Elle accouardit le meilleur de mon être.
Et qu'on cesse de croire à ces démons bateleurs
Qui abusent de nous par des doubles sens,
Nous soufflant à l'oreille un mot, une promesse,
Mais le tordant, pour frustrer notre espoir.
Je ne me bats pas avec toi.
MACDUFF:Alors, lâche, rends-toi!
Vis pour être montré au siècle en spectacle.
Nous mettrons ton image au plus haut d'un mât
Comme on fait pour nos monstres les plus rares,
Avec ces mots: " Voyez là le tyran! "
MACBETH:Pas question de me rendre
Pour baiser la poussière aux pieds du jeune Malcolm,
Ou souffrir l'anathème de la canaille!
Bien que le bois de Birnam soit venu jusqu'à Dunsinane,
Et que je t'aie à combattre, toi qui n'es pas né d'une femme,
Je vais tenter ma chance suprême.
Devant mon corps
J'élève mon bouclier de guerre. Frappe, Macduff,
Damné soit le premier qui implore merci!

Ils combattent. Macbeth est tué.

Référence. William Shakespeare, Macbeth, V, 8.
TOPIC : MACBETH  SOURCE : Linguistic Studies ** http://languages.forumactif.org/
Signature : langues

Signature:
[You must be registered and logged in to see this image.]
Back to top Go down
http://languages.forumactif.org
 

MACBETH

View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
languages :: Français :: Poésie-
Jump to: